losangé


losangé

losange [ lɔzɑ̃ʒ ] n. m.
• 1294; losenge v. 1230 au sens 3; n. f. jusqu'au XVIIIe; o. i., p.-ê. du gaul. °lausa « pierre plate »
1Blas. Meuble de l'écu, figurant le fer de lance. Le losange diffère de la macle en ce qu'il est plein. Forme de l'écu. Écu en losange.
2 Mus. (plain-chant) Note en forme de losange, valant la moitié de la carrée.
3Parallélogramme dont les côtés sont égaux. Le carré est un losange à angles droits. Spécialt Cette figure, lorsqu'il ne s'agit pas d'un carré. vx rhombe. Les diagonales du losange sont bissectrices des angles des sommets et se coupent à angle droit. Losange de tissu, de papier. Visage en losange.
Élément décoratif constitué par un losange. Pavage en losanges ( losangé) .

losange nom masculin (gaulois lausa, pierre plate) Quadrilatère dont les côtés ont tous la même longueur. (Ses diagonales, perpendiculaires entre elles, sont ses axes de symétrie.)

n. m. Parallélogramme dont les diagonales sont perpendiculaires.

⇒LOSANGE, subst. masc.
A. — GÉOM. Parallélogramme ayant des côtés égaux et dont les angles ne sont pas droits. Synon. vieilli et littér. rhombe. Dans un losange deux angles sont aigus et deux sont obtus (Ac. 1878-1935). Losanges, cercles, ovales et autres figures obtenues avec les compas (CHAMPFL., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 101).
En losange. Suivant la forme d'un losange. Il lui montra la croix du sud, groupe de quatre étoiles de première et de seconde grandeur, disposées en losange (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 237).
B. — P. méton. Figure en forme de losange. Synon. vieilli et littér. rhombe. Tout-à-coup la nue se déchire, et l'éclair trace un rapide lozange de feu (CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 215). [Sur les murs] se croisent les petites losanges vertes d'un treillage de jonc (SUE, Myst. Paris, t. 2, 1842, p. 224) :
1. Je sors vivement, je cours du côté des cabinets (...) et je reste tout près de la porte trouée d'un losange...
COLETTE, Cl. école, 1900, p. 110.
Emploi apposé avec valeur d'adj. L'anhydrite cristallise dans le système orthorhombique (prisme droit à base losange) (J. CAHEN, BRUET, Carrières, 1926, p. 185). C'est la lune pleine elle-même qui se découvre à vous (...) et dont la lumière droite envahit tout d'un coup le compartiment à tel point qu'(...) elle fait briller, ranime les écailles losanges du tapis chauffant métallique (BUTOR, Modif., 1957, p. 214).
En partic. Élément décoratif constitué par un (des) losange(s) disposé(s) sur la pointe. De l'autre côté, une belle et rare église romane, percée d'un portail à losanges (HUGO, Rhin, 1842, p. 143) :
2. ... [le duc] fit faire, entre autres choses, seize robes écarlates, dont les manches et les chaperons étaient couverts de losanges d'or...
BARANTE, Hist. ducs de Bourg., t. 3, 1821-24, p. 137.
Spécialement
GRAV., MENUIS., emploi apposé. Burin losange. Burin qu'on utilise pour tracer les traits fins et profonds. La gouge représentée, vue de face et de côté, en dessous du burin lozange creux (NOSBAN, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 232).
HÉRALD., gén. au fém. Meuble de l'écu en forme de losange. Quelquefois les losanges chargent ou accompagnent des pièces honorables, quelquefois elles sont chargées ou accompagnées (GRANDM. 1852). Les chaînes, les chevrons, les lambels, les losanges, Tout ce que le blason a de formes étranges (HUGO, Chants crépus., 1835, p. 40).
MUS., subst. fém. Note figurée par un losange valant la moitié d'une carrée dans la notation du plain-chant. [Le] Rhombe, ou rhomboïde [est une] figure de note (...) intermédiaire entre la commune et la losange (...) elle a été confondue avec cette dernière dans les rééditions faites au XIXe s. (BRENET, Dict. prat. et hist. mus., 1926, p. 391).
Emploi adj. Notes caudées, carrées ou losanges en rapport avec les formules mélodiques (POTHIER, Mélod. grégor., 1890, p. 80).
Rem. gén. Anciennement le mot était fém. (supra, SUE, loc. cit.). L'emploi du masc. commence au XVIIIe s. pour se généraliser dans la seconde moitié du XIXe siècle.
REM. Losangette, subst. fém., hapax. Petite parcelle (de quelque chose) en forme de losange. Elle inclinait doucement son vase à mesure que j'y buvais. Des étoiles bleues tatouaient son visage, des losangettes d'or brillaient dans ses cheveux (DU CAMP, Nil, 1854, p. 98).
Prononc. et Orth. : []. Ac. 1694-1762 losange; Ac. 1798-1878 losange, -z-; Ac. 1935 losange. Étymol. et Hist. [Cf. le dér. losangié ca 1200, v. losanger] 1. 1225-30 géom. [dessin sur une étoffe] (GUILLAUME DE LORRIS, Rose, éd. F. Lecoy, 879), fém. jusqu'à Trév. Suppl. 1752; 2. 1294 hérald. (ds CHR. DEHAINES, Doc. concernant l'hist. de l'art dans les Flandres, 86, t. 2, p. 84); 3. 1393 « sorte de pâtisserie » (Ménagier, II, 96 ds T.-L.) 4. 1768 noire en losange mus. (ROUSSEAU, s.v. noire). Orig. controversée, le mot étant cependant indiscutablement à dissocier de son homon. a. fr. losenge « flatterie, mensonge, tromperie » issu de l'a.b.frq. lausinga, FEW t. 16, p. 452 a. Un rattachement au gaul. lausa « dalle de pierre, pierre plate » (FEW t. 5, p. 212a, v. lause), satisfaisant du point de vue sém., fait difficulté du point de vue géogr., les représentants du gaul. (cf. cependant le dér. lauziere, XVIe s. Lorraine, ibid., p. 211b) étant groupés dans les domaines prov. et franco-prov. L'hyp. d'une orig. orientale : ar. ou « sorte de gâteau » (issue du pehlevi , de lawz « amande », M. RODINSON, Sur l'étymol. de ,,losange`` ds Stud. orientalistici in onore di F. Levi della Vida, 1956, pp. 425-35) se heurte, en l'état actuel de la docum., au manque d'information sur le cheminement du mot (il se trouve ca 1300 dans la trad. lat. par JAMBOBINO de CRÉMONE, d'un traité de diététique du médecin de Bagdad Ibn Gazla) et au fait que le sens de « gâteau » ne se trouve attesté en fr. qu'à la fin du XIVe s.; cf. aussi les rem. de A. VOLLENWEIDER ds Vox rom. t. 22, 1963-64, pp. 441-43, qui, rapprochant de losange « gâteau », lasagne et son synon. prov. lausan (1505, Platine en fr. [cf. FEW, loc. cit., p. 211 b], mot auquel semble se rattacher l'angl. lozen, lozeyn « gâteau » ca 1390, ca 1420 ds NED) admet pour ces mots la possibilité de l'orig. ar. proposée par M. Rodinson. Fréq. abs. littér. : 154.
DÉR. Losanger, verbe trans. Diviser (quelque chose) en losanges. Losanger une surface. Des vide-poches en galon soutaché que losangeait une garniture de perles en verroterie (RICHEPIN, Flamboche, 1895, p. 50). Parfois la carcasse d'un pont métallique losangeait un fleuve dont l'eau était alors, au creux des berges de sombre drap bourru, un habit d'arlequin, noir et argent (ARNOUX, Écoute, 1923, p. 228). P. métaph. Vitré dont l'accent aigu losangeait de bois noir le vitrage ancien (PROUST, Swann, 1913, p. 389). []. 1re attest. 1841 (MOZIN-BIBER); de losange, dés. -er.
BBG. — QUEM. DDL t. 2.

losange [lɔzɑ̃ʒ] n. m.
ÉTYM. V. 1230, losenge, sens 3; fém. jusqu'au XVIIIe; orig. incert. (distinct de losenge « mensonge »), p.-ê. du gaul. lausa « pierre plate » (→ Lauze); M. Rodinson a évoqué une origine arabe du pehlvi lawzenak, de law « amande » (désignant un gâteau de cette forme).
1 (1294). Blason (parfois encore au fém.). Meuble de l'écu, figurant le fer de lance, et formé d'un losange (2.) dont les angles aigus sont disposés verticalement. || Le losange diffère de la macle en ce qu'il est plein.Forme de l'écu. || Écu en losange.
tableau Termes de blason.
2 (1855; noire en losange, 1767, J.-J. Rousseau). Mus. Note en forme de losange, employée dans la notation du plain-chant et valant la moitié de la carrée.
1 Dans nos anciennes musiques, on se servait de plusieurs sortes de noires, noire à queue, noire carrée, noire en losange. Ces deux dernières espèces sont demeurées dans le plain-chant (…)
Rousseau, Dict. de musique, art. Noire.
3 Géom. Parallélogramme dont les côtés sont égaux, en particulier (cour.) lorsque ses angles ne sont pas droits (c'est-à-dire lorsqu'il ne s'agit pas d'un carré). Rhombe. || Les diagonales du losange sont bissectrices des angles des sommets et se coupent à angle droit. || Le losange est un quadrilatère.Losange de tissu, de papier. || Galon cousu en deux losanges superposés (→ Distinguer, cit. 29). || Losange de feu (→ Déchirer, cit. 10, Chateaubriand).En losange. || Visage en losange. || Antenne (3.) en losange.
2 (Harlay) un petit homme vigoureux et maigre, un visage en losange (…)
Saint-Simon, Mémoires, I, IX.
4 Objet en forme de losange. || Losanges vitrés d'une lanterne (cit. 1). || Chapiteau sculpté de losanges (→ Crypte, cit. 1). || Losanges utilisés dans la signalisation des chemins de fer.Pavage, grillage en losanges. Losangé; → Feston, cit. 3.
3 Elles admiraient, les jeunes filles, à travers les mille petits losanges des boiseries emprisonnantes (…)
Loti, les Désenchantées, I, III.
(1393). Spécialt. Pâtisserie en losange.
REM. Dans la langue courante, losange (3. et 4.) évoque surtout cette figure orientée verticalement.
DÉR. Losangé, losanger, losangique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • losange — [ lɔzɑ̃ʒ ] n. m. • 1294; losenge v. 1230 au sens 3; n. f. jusqu au XVIIIe; o. i., p. ê. du gaul. °lausa « pierre plate » 1 ♦ Blas. Meuble de l écu, figurant le fer de lance. Le losange diffère de la macle en ce qu il est plein. Forme de l écu.… …   Encyclopédie Universelle

  • losangé — losangé, ée (lo zan jé, jée) adj. Distribué en losanges.    Terme de blason. Écu losangé, écu qui a la forme d une losange.    Se dit aussi d un écu couvert tout entier de losanges, ou des pièces qui sont garnies de cette manière. HISTORIQUE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • losange — LOSANGE. s. f. Figure à quatre costez egaux ayant deux angles aigus, & deux autres obtus. Cela est taillé en losange. il porte en ses armes trois losanges. vitre en losange. ils ont cassé trois losanges …   Dictionnaire de l'Académie française

  • losangé — Losangé. Termes d armoiries. Porter losangé de &c. Quand le champ de l escu est tranché en losanges. Il porte losangé d or & d azur …   Dictionnaire de l'Académie française

  • losange — (Del fr. losange). m. Figura de rombo colocado de suerte que uno de los ángulos agudos quede por pie y su opuesto por cabeza …   Diccionario de la lengua española

  • Losange — Los ange, n. See {Lozenge}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Losange — Dans un espace affine euclidien, un losange, anciennement appelé rhombe, est un parallélogramme ayant deux côtés consécutifs de même longueur. Deux losanges. La figure de gauche montre que les quatre côtés ont même longueur. La figure de droite… …   Wikipédia en Français

  • losange — (lo zan j ) s. f. 1°   Terme de blason. Meuble de l écu, qui diffère de la fusée en ce que celle ci est plus resserrée au milieu et moins aiguë aux bouts. Les filles portent les armes de leurs pères, sans autre différence que celle de l écusson,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Losange — Ejemplo de losange. Un losange (◊) es una forma de rombo. No existe una definición estricta de losange, y a veces es utilizada simplemente como sinónimo (del francés losange) de rombo. Por lo general, losange hace referencia a un rombo esbelto un …   Wikipedia Español

  • losange — ► sustantivo masculino 1 Figura de rombo colocado de manera que uno de los ángulos quede por pie y su opuesto por cabeza. 2 HERÁLDICA Escudo o pieza heráldica en forma de rombo que simboliza la punta de la lanza. SINÓNIMO lisonja * * * losange… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.